Coup de projecteur sur les métiers de l’industrie

dsc_4876.jpg

Coup de projecteur sur les métiers de l’industrie

Du 21 au 27 novembre, partout en France, c’est la Semaine de l’industrie. L’occasion de mieux connaître les métiers de ce secteur en plein boom et notamment les formations qui y mènent. Exemple au lycée Aristide-Briand du Blanc-Mesnil…

Les métiers de l’industrie évoluent vite et permettent à ceux qui les choisissent de belles opportunités de carrières. Pourtant, les préjugés restent importants. La Semaine de l’industrie permet chaque année de les battre en brèche. Par des évènements partout en France, ce rendez-vous national, piloté par la Direction générale des entreprises, contribue à changer le regard du grand public et des jeunes sur ses professions. D’autant que le secteur, en pleine expansion, cherche à recruter, 55 000 postes sont actuellement vacants. Pour cette 11e édition, le lycée professionnel Aristide-Briand du Blanc-Mesnil, récemment labellisé « Lycée des métiers de l'industrie aéronautique 4.0 », se mobilise et saisit l’occasion de mieux faire connaître ses formations qui ont beaucoup évolué ces dernières années et sont encore trop peu choisies par les filles (seulement 12 filles sur les 450 élèves du lycée).

Des métiers plus digitalisés et polyvalents

Les équipes d’Aristide-Briand accueilleront ainsi le 29 novembre des conseillers du territoire pour leur présenter les métiers de la « smart industry », de plus en plus recherchés sur le marché du travail. « Cela recouvre tout ce qui touche à l’électricité et aux environnements connectés et permet notamment de rendre une maison intelligente : installer une vidéoprotection, un contrôle d’accès, déclencher un chauffage à distance, commander des volets roulants… On est loin de l’image du boulot où on ne fait que tirer des câbles », souligne Nabia Pisi, directrice déléguée à la formation professionnelle et technologique au lycée Aristide-Briand. En plus de cette filière Électricité et environnement connecté, l’établissement propose du CAP au Bac pro des filières Maintenance des systèmes de production connectés, Métiers de l’industrie aéronautique…

Et une filière Chaudronnerie et métal. « Là encore, c’est une section qui s’est beaucoup digitalisée, explique Nabia Pisi. Il s’agit de faire des garde-corps dans le bâtiment ou des structures métalliques pour construire des avions, des bateaux… Mais la conception se fait aussi sur ordinateur, via des logiciels. » 

Des formations pour adultes aussi

Le lycée Aristide-Briand forme également des adultes demandeurs d’emploi ou en reconversion à une partie de ses métiers (Électricité, Chaudronnerie et CAP Aéronautique). Ce sont des formations accélérées, en 1 an, assurées au Greta, qui est intégré au lycée. « À l’occasion de la Semaine de l’industrie, nous invitons d’ailleurs des techniciens de Pôle emploi pour leur présenter nos formations et nos plateaux techniques qui se sont fortement modernisés. L’idée est qu’ils aient une vision actualisée du secteur et puissent ainsi orienter les demandeurs d'emploi vers notre centre de formation », indique Nabia Pisi. Dernier souhait de la directrice : mieux faire connaître l’établissement aux entreprises du territoire. « Nous sommes en cours de renouvellement des machines 4.0, utilisées par les professionnels d’aujourd’hui, et nos professeurs, issus du monde pro, se forment toute l'année afin d’être à jour sur les exigences des professionnels… », fait valoir Nabia Pisi, qui mène constamment un travail de collecte de la taxe d’apprentissage.

Dernier atout de ces métiers : leur fort taux d’employabilité. « On est à 95 % d’insertion pour les adultes sortant des formations de notre Greta. Et pour nos élèves de bac pro, certains poursuivent vers un BTS, les autres sont embauchés et peuvent vite devenir chefs d’ateliers. » Aujourd’hui, 9 élèves issus de l’établissement ont même signé un contrat avec Airbus Helicopters. 

 Pour toute demande ou sollicitation : contacter Arnaud Blommaert, chef de projet Territoires d’industrie arnaud.blommaert@paristde.fr