Village des médias : top départ !

         

07_vue_depuis_la_venelle_vers_la_diagonale.jpg

Village des médias : top départ !

Les travaux du Village des médias à Dugny s’accélèrent, offrant des opportunités pour l'économie locale. Avec le site de compétition d'escalade sportive au Parc des sports du Bourget et le centre principal des médias au parc des expositions Paris Le Bourget, le Village sera un des sites majeurs des prochaines olympiades sur le territoire. Il accueillera des journalistes du monde entier pendant les Jeux et laissera un quartier de ville de 1 300 logements en héritage.

En 2020, Paris Terres d’Envol a signé une convention avec la Société de livraison des ouvrages olympiques (Solideo) visant à rendre accessible 25% des marchés à des TPE/PME et structures de l’économie sociale et solidaire tandis que 10 % des heures travaillées sont réservées à des personnes éloignées de l’emploi. Pour l’heure, 117 personnes en parcours d’insertion et d’alternance ont intégré les chantiers pour un total de 60 473 heures (plus de 33 équivalent temps plein). Pas moins de 18 marchés liés aux Jeux olympiques et paralympiques sont lancés sur le territoire, autant d’opportunités pour les entreprises locales.

« J’ai répondu à un appel à projets dans le cadre des JO »

Sham spectacles produit depuis quinze ans sur le territoire des spectacles vivants mêlant cirque et arts de la rue. Cette association a remporté en juin 2020 un appel à projets dans le cadre des Jeux de 2024 pour le quartier du futur Village des médias à Dugny. « Il s’agissait de fournir un conseil technique et artistique pour le groupement Sopegrom-Demathieu Bard Immobilier, en imaginant un projet, sa faisabilité et son montage financier, sur le thème : fabriquer un quartier », explique Serge Hamon, son directeur.

L'association a proposé de créer une Micro-folie, un dispositif culturel innovant et de proximité qui permet d’amener la culture partout. « C’est un dispositif soutenu par l'Etat, qui est composé d’un musée numérique permettant aux habitants, groupes scolaires, séniors de réaliser des visites virtuelles de grands musées nationaux grâce à des partenariats avec Le Louvre, Le Musée d’Orsay qui nous présentent leurs œuvres numérisées. Il sera complété de spectacles et d’initiations au cirque, à la danse, à la magie… en extérieur, ou dans une salle d’activité si le temps ne le permet pas. »

L’installation verra le jour après les JO et sera pérenne. En attendant, la ville de Dugny ayant été séduite par le concept, a demandé à Sham spectacles de monter une Micro-folie nomade qui fera escale courant 2022 dans ses centres sociaux et écoles. Serge Hamon a beaucoup apprécié l’expérience de ce travail collectif : « C’était très intéressant de se réunir avec des corps de métiers différents, pour penser ensemble ce nouveau quartier et y faire une place à la culture. Nous nous sommes sentis utiles. »

Un tremplin pour l'emploi local

Éric Nanette, 54 ans, habitant de Dugny, éloigné de l’emploi depuis de nombreuses années, a pu travailler sur deux chantiers liés aux JOP 2024. Accompagné par sa conseillère en insertion professionnelle Stéphanie Naissant, il a d’abord été intégré de juin à août 2021 comme manœuvre voirie et réseaux divers, par l’entreprise de travaux publics Colas. « Mon rôle était d’aider à poser le réseau d’eau dans les futurs appartements du Village des médias, à Dugny », explique-t-il.

Éric Nanette a pu ensuite être mis en relation puis embauché par une entreprise de travail temporaire d’insertion, Id’ées intérim d’Aulnay-sous-Bois, chargée de positionner des personnes en insertion sur des offres d’emploi proposées par les entreprises. Il a ainsi commencé en octobre 2021 un nouveau chantier lié aux Jeux, au Parc des sports du Bourget, comme manœuvre voirie et réseaux divers à nouveau. « Je trouve utile de pouvoir être suivi par un conseiller pour retrouver du travail autour de chez moi et j’apprécie de pouvoir travailler pour des logements et infrastructures pour les JO mais qui serviront ensuite aux habitants », confie-t-il.

Sa conseillère se félicite de cette remise en action réussie. « Le but pour lui désormais est de continuer à pouvoir travailler sur de nouveaux chantiers, et à glaner de nouvelles compétences en bénéficiant si besoin de formations complémentaires pour pouvoir répondre à des offres d’emplois plus larges », conclut-elle.

Comment candidater ?

Pour les TPE, PME et entreprises de l’ESS, deux plateformes – ESS 2024 et Entreprises 2024 – permettent de se référencer sur le site et de s’informer des appels d’offres en cours. Le service Relations entreprises de Paris Terres d’envol est également mobilisé pour accompagner les entreprises (et plus particulièrement les TPE et PME).

Enfin, pour mettre en lien les personnes en recherche d’emploi et les recruteurs, Pôle emploi a lancé la plateforme Emplois 2024, référence les offres d’emplois à pourvoir dans les secteurs liés à l’organisation de l'événement. En matière d'insertion des personnes éloignées de l'emploi, Paris Terres d’Envol travaille étroitement avec Pôle emploi et compte sur un réseau de facilitateurs locaux des clauses d'insertion dans chaque commune. Contact : Agathe Mouquet, facilitatrice des clauses d'insertion - agathe.mouquet@paristde.fr