ZAE : les grandes lignes de l’enquête

dji_0431.jpeg

ZAE : les grandes lignes de l’enquête

Comment améliorer et développer les zones d’activités économiques (ZAE) du territoire ? Cette question a été le point de départ d’une enquête menée entre avril et juillet dernier auprès des entreprises locales.

Identifier les perceptions, les pratiques et les besoins des entreprises concernant l’offre en matière d’espaces économiques sur le territoire. C’était l’objectif de l’enquête réalisée il y a quelques mois par le groupement Modaal conseil/Faire ici, sur la demande de Paris Terres d’Envol. Une étape de diagnostic essentielle pour pouvoir ensuite élaborer un schéma directeur ajusté aux besoins des entreprises et favorisant leur développement futur et, par ricochets, le dynamisme économique du territoire.

Premiers résultats 

Une centaine de réponses ont pu être collectées via un questionnaire en ligne complété d’entretiens. Voici ce qu’il en ressort : 71 % des entreprises se disent satisfaites de leur installation et notamment de leur localisation (à 78 %). « Le territoire est donc perçu comme particulièrement stratégique et possédant un vrai potentiel sur le plan économique », analyse Benjamin Lecocq, du cabinet Fair[e] ici.

En revanche, elles sont globalement peu satisfaites concernant la capacité du territoire à répondre à leurs recherches immobilières, concernant la disponibilité de foncier et de locaux adaptés à leurs besoins. « Il y a donc là un vrai travail à faire pour recréer des conditions bien adaptées au développement des entreprises, pointe Benjamin Lecocq. D’autant plus que 84 % des entreprises interrogées veulent rester sur le territoire, qu’une entreprise sur deux a des besoins immobiliers et fonciers, et que 24 % d’entre elles ont ces besoins à court terme, signe qu’elles vont se développer. » Autre indicateur du dynamisme des entreprises de ces zones d’activités économiques (ZAE) : 62 % ont des besoins de recrutement.

Pistes à approfondir

Les besoins des entreprises que l’on décèle en creux dans l’enquête sont les suivants : plus d’offre foncière, plus de liaisons et de transports en commun entre les gares et les zones d’activités, plus de services dans ces espaces, et notamment en matière de restauration, mais aussi plus d’accompagnement en matière de recrutement et de formation…

Autant de pistes précieuses qui permettront à Paris Terres d’Envol d’anticiper et de préparer l’évolution des ZAE au plus près des attentes des entrepreneurs tout en tenant compte de l’exigence de sobriété foncière induite par la loi Climat et Résilience, qui nécessite de repenser l’existant, de rénover, d’optimiser les espaces en construisant en hauteur.

Le but in fine sera d'assurer les conditions pour que les entreprises des filières historiques puissent rester et se développer sur le territoire tout en permettant à des filières en devenir (économie circulaire, digital, énergie…) de s'installer.

La synthése du questionnaire entreprises sera présentée au salon SIMI le 6, 7 et 8 décembre 2022. 

Pour toute demande d’information ou sollicitation :  01 48 17 02 80 - deveco@paristde.fr

zae.jpeg

Parc d'Affaires International Paris Nord 2, Villepinte - crédits DroneUp