L’EPT au cœur de la candidature de Paris aux JO 2024

Les JO - Paris 2024, un véritable accélérateur de développement pour notre territoire

logojo_te.jpg

Dernière ligne droite pour la candidature !

Paris s’est déclarée candidate pour recevoir les Jeux olympiques et paralympiques de 2024 le 23 juin 2015.  Un long travail technique s’est engagé avec l’Etat, les collectivités et les athlètes. Il a abouti le 3 février dernier lorsque le comité de candidature Paris 2024 a rendu son dossier au CIO.

La commission d’évaluation du CIO a visité les sites mi-mai, après s’être rendu à Los Angeles, l’autre ville concurrente. Le verdict sera rendu le 13 septembre prochain, à Lima au Pérou.

Pour en savoir plus sur la candidature Paris 2024 :

JO - Paris 2024 : Le film technique de la candidature de Paris 2024, par lequipe

Les médias du monde entier accueillis au Bourget et à Dugny

En cas de victoire de Paris, le centre principal des médias sera le lieu de travail de plus de 20 000 journalistes venus de tous les pays pour couvrir les Jeux. Il sera installé dans le parc des expositions du Bourget, qui accueille tous les 2 ans le salon de l’aéronautique et dans lequel a eu lieu la COP 21. Pour l’occasion, il sera rénové.

cluster_olympique_dugny-le_bourget.jpg
Cluster olympique Dugny - Le Bourget ©Paris 2024 – Air Image + Populous-Luxigon

Environ 4000 journalistes pourront être logés à immédiate proximité dans un village des médias. Ce village sera un nouvel éco-quartier pour Dugny, implanté en lisière de l’Aire des Vents et des bassins de la Mollette. Il accueillera temporairement les journalistes puis deviendra un quartier de ville d’environ 1500 logements, avec une école, une crèche, un gymnase, des commerces et des services.

 

village_medias_vue_du_lac_final.png

Village des médias au bord du bassin de la Molette ©Paris 2024-TVK+ Horoma

Trois sites temporaires de compétition

Le pavillon temporaire de badminton (7000 spectateurs) ainsi qu’un site d’entrainement pérenne seront construit dans le parc sportif du Bourget, qui sera entièrement rénové grâce à l’accueil des Jeux. Après 2024, ce site accueillera un pôle espoir paralympique, permettant de scolariser et d’entraîner 50 jeunes sportifs en situation de handicap.

Une passerelle au-dessus de l’autoroute A1 reliera ce site au pavillon temporaire de volley (12 000 spectateurs), implanté au bord des bassins de la Molette, à Dugny.

Enfin, le site provisoire de tir sera implanté sur le terrain des essences, à la Courneuve, qui sera entièrement renaturé puis intégré au Parc Georges Valbon, qui s’agrandira ainsi de 13 hectares.

heritage_parc_sportif_bourget_apres_jo.jpg

Parc sportif du Bourget après les Jeux ©Agence Devillers & Associés + L. Perreau

Les Jeux, un accélérateur de développement pour le territoire

Les retombées globales de Paris 2024 sont estimées à 10,7 milliards d’euros. L’accueil d’un grand évènement sportif favorisera l’emploi et le tourisme. Pour le territoire de Paris Terres d’Envol, l’accueil des Jeux induira un investissement public et privé de près de 700 millions d’euros.

Au-delà de l’accélération des projets urbains de Dugny et du Bourget, tout le territoire de Paris Terres d’Envol est concerné, car les Jeux ce sont :

  • Une piscine d’entraînement à Aulnay-sous-Bois
  • la possibilité d’accueillir des sports de démonstration dans le futur Colisée
  • Des gares du Grand Paris Express livrées en 2024 (lignes 16 et 17)
  • Des équipements sportifs de proximité rénovés
  • Une amélioration des continuités cyclables

Une convention signée le 23 juin 2016 par la ville de Paris, le conseil départemental et les quatre Etablissements Publics Territoriaux - EPT de Seine-Saint-Denis organise la coopération pour que les Jeux accélèrent les politiques publiques et bénéficient aux habitants de tout le territoire.