Réseaux de chaleur et de froid

centrale_geothermie_blanc_mesnil.jpg

Paris Terres d’Envol a repris la compétence des réseaux de chaleur pour 5 villes (Dugny, Le Bourget, Sevran, Tremblay-en-France et Le Blanc-Mesnil). L’EPT exploite aujourd’hui trois réseaux de chaleur : Sevran-Rougemont, Tremblay-en-France centre-ville et Le Blanc-Mesnil.

Prise de compétence

En novembre 2017, Paris Terres d’Envol gérait les études de développement en matière de réseau de chaleur. En 2019, le territoire a repris la compétence pour l’exploitation des trois réseaux à Sevran, Tremblay-en-France, et au Blanc-Mesnil pour l’exercer au 1er janvier 2020 à la suite du SEAPFA (Syndicat d’équipement et d’aménagement des pays de l’Aulnoye).

Par ailleurs, une étude de faisabilité pour la création d’un réseau de chaleur sur les communes de Dugny et du Bourget a été lancée en juin 2019. Les résultats de l’enquête de faisabilité indiquent la possibilité de créer un réseau de chaleur sur le site du Village des médias qui accueillera les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. Le raccordement à un tel réseau de chaleur intéresse d’ores et déjà les entreprises présentes sur le territoire notamment Aéroport Paris-Le Bourget et pourrait bénéficier aux habitants de Dugny et du Bourget.

Réseaux de chaleur : les avantages

Il existe, sur le territoire, deux types de réseaux de chaleur pour un total de 13 130 logements ou équivalents raccordés et près de 24 km de réseau. Sevran a opté pour la biomasse c’est-à-dire la chaleur par combustion du bois. Un système qui nécessite la combustion de plaquettes de bois forestier. Tremblay et Le-Blanc-Mesnil ont choisi la géothermie. Cette dernière implique de creuser un puits pour capter la chaleur du sous-sol à près de 1 800 mètres de profondeur. L’Île-de-France a la chance de pouvoir compter sur le Dogger, une nappe d’eau chaude située dans le sous-sol.

Les avantages d’un tel réseau de chauffage urbain sont une stabilité du prix pour les consommateurs (moins fluctuant que les énergies fossiles telles que le gaz), une dépendance moindre aux énergies fossiles et un levier efficace pour lutter contre le changement climatique, objectif auquel contribue Paris Terres d’Envol via son Plan climat-air-énergie territorial.

terres_denvol_-_infographie_5-1_sans_logo.jpg

 

Comment ça marche ?

terres_denvol_-_infographie_5-3_sans_logo.jpg
terres_denvol_-_infographie_5-2_sans_logo.jpg